Ne plus vivre dans le mensonge.
Effacer une vision.
Ne plus se contenter de la réjouissance.
Oser la jouissance.
S’entourer de silence.
Laisser place à sa voix.
Pour être enfin avec soi.
Chercher le surgissement de l’être.
Ne pas combler.
Dénuder.
Ne plus vivre en périphérie de soi-même.
Rejoindre le centre.
Apprendre la patience.
La bienveillance.
Approfondir les inconnues.
Oser la lenteur.
Accepter d’être si peu et continuer.
Ne rien espérer.
Ne pas craindre.
Se surprendre.
Ne rien prévoir.
Écrire, enfin.

Extrait de la pièce “Sans titre ni fin”

Ne plus vivre dans le mensonge.
Effacer une vision.
Ne plus se contenter de la réjouissance.
Oser la jouissance.
S’entourer de silence.
Laisser place à sa voix.
Pour être enfin avec soi.
Chercher le surgissement de l’être.
Ne pas combler.
Dénuder.
Ne plus vivre en périphérie de soi-même.
Rejoindre le centre.
Apprendre la patience.
La bienveillance.
Approfondir les inconnues.
Oser la lenteur.
Accepter d’être si peu et continuer.
Ne rien espérer.
Ne pas craindre.
Se surprendre.
Ne rien prévoir.
Écrire, enfin.

Extrait de la pièce “Sans titre ni fin”

Larissa joachim autrice

Mon Parcours

jusqu’à aujourd’hui

J’ai suivi des études de Langues et Littératures Romanes (UCLouvain). Après un Master en étude du spectacle vivant (ULB) et l’agrégation (ULB), j’ai enseigné ma passion pour la littérature pendant quinze ans.

J’ai donné des cours de français, d’espagnol et d’Arts d’expression au Lycée Martin V (Louvain-La-neuve). Ce qui m’a menée pendant toutes ces années, c’était d’accompagner les jeunes à écrire leur histoire et oser rêver leur vie.

Après être partie vivre à l’étranger quelques années et avoir découvert le plaisir d’écrire à temps plein, je suis revenue avec “Un fruit ne peut éclore sans l’action répétée du soleil” et la furieuse envie de me consacrer à l’écriture. Il était temps pour moi d’écrire autrement mon histoire.

Plusieurs de mes nouvelles sont parues dans des recueils collectifs. L’une d’entre elles — Rejoindre le centre — a été publiée en 2016 dans une traduction slovaque, au sein du recueil Košická Čítanka II dirigé par Milan Kolcun aux éditions United Partners. Un fruit ne peut éclore sans l’action répétée du soleil est mon premier recueil de nouvelles.

Depuis 2015, je suis facilitatrice au projet de vie. J’aime mêler ma connaissance des mécanismes du récit à des outils de connaissance de soi. Cela m’a permis de créer des ateliers pour accompagner différents publics à définir ou valider un projet de vie. Des ateliers sur l’écriture de soi verront bientôt le jour.

Mes références

en quelques dates

2023

La Mince affaire, un livre-carnet à destination des jeunes pour oser être l’auteur de sa vie édité par Le Souffle des Imaginaires. 

Quand je croyais que je n’étais pas un cadeau (et que mes parents essayaient de me prouver le contraire), nouvelle éditée par HP Repères Luxembourg dans le cadre de la publication Te reconnaîtras-tu? à destination des parents cherchant des pistes pour accompagner des enfants HP.

2018

Un fruit ne peut éclore sans l’action répétée du soleil, recueil de nouvelles édité par Le Souffle des Imaginaires. 

2016

Une nouvelle Rejoindre le centre  a été publiée – dans une traduction slovaque- au sein d’un recueil collectif d’auteurs ayant écrit sur la ville de Košice : Košicka Čitanka II, United Partners.

https://www.martinus.sk?uItem=259394#description

2009

Présentation de Sans titre ni fin, un seul en scène écrit et mis en scène pour le festival NA-Mur et Monologues d’automne (Belgique).

2008

Une nouvelle – Pour que nous avancions ensemble, dans le silence de ceux qui se cherchent– a été publiée au sein du projet Catalogue traduit de Carla Zaccagnini pour l’exposition no.It is opposition à Art Gallery of York University (Toronto).

2006

Une nouvelle Del tiempo dedicado a la colada écrite en espagnol a été publiée dans le cadre du projet Catálogo traducido de l’artiste plasticienne Carla Zaccagnini, projet présenté au C.I.F.O à Miami.

2006-2008

Ecriture et co-mise en scène avec Lola Bonfanti de Capharnaüm, une création collective intergénérationnelle sur l’effet jubilatoire du mouvement.

2004

Présentation d’une installation vidéo El túnel en collaboration avec Carla Zaccagnini à la galerie Vermehlo (São Paulo) dans le cadre de l’exposition Bifurcações e Encruzilhadas.